Acheter, rénover et revendre une résidence: est-ce un bon investissement ?


 

Rénover en vue de faire un bénéfice, aussi connu sous le terme anglais « house flipping », consiste à acheter une résidence, la rénover et la revendre plus cher afin d'encaisser un profit. C'est une activité qui a connu une grande couverture médiatique dernièrement, où on exposait les transactions réussies à coup de mathématique abrégée. Par contre, c'est une activité qui est risquée et qui peut s'avérer exigeante en temps et énergie, sans nécessairement rapporter gros. Il est important à cet effet de bien calculer son rendement potentiel avant de s'engager dans un tel projet.

Investissement et dépenses dans un projet de rénovations

Rénover pour encaisser un profit suit le principe de base du système de marché qui consiste à acheter un bien, injecter une plus-value et le revendre plus cher que son coût total. Par contre, une propriété prive son propriétaire de toute liquidité, car le projet implique une absence d'entrée d'argent jusqu'à sa vente et son achat nécessite de gros investissements.

Rendement sur                 investissement des projets de rénovations

Nous avons affaire ici à un projet d'investissement où on débourse un montant afin d'en récupérer un plus élevé. Le montant investi est le total des investissements et des dépenses énumérés ci-haut et le montant récupéré est le profit net sur vente. Dans la quête d'un bénéfice créé par des rénovations domiciliaires, on espère revendre rapidement la maison afin de minimiser les coûts en intérêts et dépenses mensuelles.

Pour vérifier s'il s'agit d'un bon investissement, on se doit de comparer les dépenses totales avec le profit sur vente en fonction des délais. En annualisant le taux de rendement, on découvre ce que l'investissement a réellement rapporté et on peut ainsi comparer son rendement avec d'autres opportunités d'investissements.

 

Projet Perso rue Bennett


Projet rue pierre conefroy